Actualités

Natura 2000 : des contrats pour agir en faveur de la biodiversité

Les contrats Natura 2000 sont des outils financiers dont peuvent bénéficier des collectivités, des structures privées ou encore des personnes qui voudraient s’impliquer en faveur de la biodiversité. Leur projet doit être inclus dans un site Natura 2000 et doit contribuer à la préservation d’une espèce ou d’un milieu ciblés par la directive européenne Natura 2000.

 

Un contrat pour les trolles d’Europe

En 2014, à Majastres, le trolle d’Europe, espèce de plante, se comptait sur les doigts d’une seule main, cachée au bord de l’Estoublaisse dans une petite prairie humide de moins d’un hectare.

Le Parc a proposé au propriétaire de mettre en défend cette prairie fatiguée, subissant la sècheresse et la pression cumulée des chevaux et des moutons depuis plusieurs années. Grâce à un contrat Natura 2000 signé pour 5 ans entre le propriétaire et l’État, une clôture a été financée pour éviter la dent et les sabots des animaux sur cette zone pendant plusieurs années. Après cinq années de repos, on peut à nouveau admirer des centaines de ces grosses renoncules jaunes, si rares dans le Verdon et témoins de l’influence montagnarde ressentie à Majastres. Depuis trois ans, la prairie est à nouveau pâturée par les chevaux, de manière modérée et en fin de floraison afin de conserver toute sa richesse.

 

Un contrat pour « la grotte aux chauves-souris »

Dans les basses gorges du Verdon, à Esparron, il existe une grotte, en partie ennoyée, que les locaux surnomment « la grotte aux chauves-souris ». Il y a 10 ans, elle a été fermée par une grille et règlementée afin d’y interdire l’accès. En effet, elle héberge d’avril à août, une colonie exceptionnelle de près de 2000 chauves-souris. Quatre espèces s’y reproduisent, dont le très rare Murin de Capaccini et le Minioptère de Schreibers qui a subi une forte régression en France. Cette grotte possède un intérêt majeur en France et les effectifs sont comptés chaque année par le Groupe chiroptères de Provence (GCP). Malgré la protection déjà mise en place, les chauves-souris semblaient toujours subir un dérangement et certaines années, un nombre non négligeable de jeunes chauves-souris, étaient retrouvées mortes.

Le Parc a proposé à EDF et à la commune d’Esparron-de-Verdon, propriétaires de la grotte, l’installation d’un dispositif complémentaire, destiné à limiter le dérangement de ces mammifères. Un contrat Natura 2000 vient donc d’être signé entre EDF et l’État pour mettre en place une ligne de bouées flottantes devant la grotte, ainsi que des panneaux d’information. L’objectif est d’éloigner les embarcations de l’entrée de la grotte afin de limiter le bruit et l’éclairage. Ce dispositif devrait être effectif en 2020.

 

Un contrat retraite pour nos vieux arbres

Une grosse cavité sur une branche, un grand décollement d’écorce, un trou rempli de terreau décomposé au milieu du tronc, une couverture de lierre protectrice… autant de signes qui nous indiquent que nous avons là de vieux arbres, appelés arbres sénescents, riches d’une biodiversité originale : chauves-souris sous l’écorce, pic noir dans la cavité ou scarabée pique Prune dans le terreau. Dans des forêts destinées à la sylviculture, le Parc propose donc la préservation de ces précieux ancêtres dans le cadre d’un contrat Natura 2000 de 30 ans (pas de coupe, ni d’intervention sur ces arbres pendant cette durée). Les arbres sont protégés soit de façon isolée, soit sous forme d’ilots. Ces trois dernières années, 4 contrats « bois sénescents » ont été signés sur les communes de Rougon, Valensole, Roumoules et Montagnac, tantôt chez des privés, tantôt dans des forêts communales. Afin de compenser le manque à gagner des propriétaires qui auraient pu vendre leur bois, l’Etat propose une indemnité financière. Ainsi, ce sont près de 200 vieux arbres isolés et 9 hectares d’ilots d’arbres sénescents, qui vivront une paisible retraite, en compagnie des nombreux animaux qu’ils hébergent.

 

Pour toutes informations sur les contrats Natura 2000, contacter Anne Ferment, animatrice Natura 2000 au Parc aferment@parcduverdon.fr

Mise en ligne: 
Mercredi 29 janvier 2020

A lire aussi

glqxz9283 sfy39587stf02 mnesdcuix8